Bilan 2020 de l’épidémie de Covid-19, situation du Togo

Le Togo, comme l’Afrique Subsaharienne, termine l’année 2020 en restant la région du monde la moins touchée par la pandémie. C’est un des aspects les plus marquants de cette pandémie. Pour une fois, l’Afrique Subsaharienne ne se trouve pas dans l’œil du cyclone épidémique. On ne peut que s’en réjouir. Sur ce point la Covid-19 dénote des récentes épidémies comme celles dues au VIH ou au virus Ebola. Toutes deux ont émergé en Afrique. Ebola est resté essentiellement cantonné à des pays d’Afrique-Subsaharienne. Cliquer pour lire la suite

archives

Bilan 2020 de l’épidémie de Covid-19, situation du Togo

Le Togo, comme l’Afrique Subsaharienne, termine l’année 2020 en restant la région du monde la moins touchée par la pandémie. C’est un des aspects les plus marquants de cette pandémie. Pour une fois, l’Afrique Subsaharienne ne se trouve pas dans l’œil du cyclone épidémique. On ne peut que s’en réjouir. Sur ce point la Covid-19 dénote des récentes épidémies comme celles dues au VIH ou au virus Ebola. Toutes deux ont émergé en Afrique. Ebola est resté essentiellement cantonné à des pays d’Afrique-Subsaharienne. Cliquer pour lire la suite

Nouvelles réflexions sur l’épidémie de Covid-19

Photo de Djibril Mohaman, Médecin-Colonel, Coordinateur du comité de riposte cotre la Covid-19 au Togo L’éditorial du 31mars commençait par ces lignes : « après la Chine et l’Asie, le Covid-19 déferle sur l’Europe et l’Amérique du Nord. Toutes les régions du monde sont concernées. Mais, pour une fois, à ce jour, l’Afrique Subsaharienne n’est pas en première ligne. Nous sommes dans une situation totalement inédite, à l’inverse des dernières épidémies, VIH/SIDA et Ébola ». Deux mois plus tard, la vague a effectivement déferlé avec une certaine violence et toutes les régions du monde ont été touchées à des degrés divers. En France, depuis cette vague, l’épidémie a très largement régressé. En cliquant sur ce lien, vous pourrez consulter un document faisant le point de la situation au 7 juin.

Réflexions sur l’épidémie de Covid-19

Au moment où j’écris ces lignes, après la Chine et l’Asie, le Covid-19 déferle sur l’Europe et l’Amérique du Nord. Toutes les régions du monde sont concernées. Mais, pour une fois, à ce jour, l’Afrique Subsaharienne n’est pas en première ligne. Nous sommes dans une situation totalement inédite, à l’inverse des dernières épidémies, VIH/SIDA et Ébola, qui ont sévi récemment. On sait que cette épidémie hors normes a débuté en Chine. Si elle a pris une telle ampleur, le gouvernement chinois en porte une large responsabilité. Alors que l’épidémie a commencé en décembre, en ne l’officialisant que fin janvier, le gouvernement chinois a retardé d’un mois la prise de conscience du danger qui guettait le reste du monde. L’annonce dès janvier de l’existence d’une épidémie d’importance en Chine aurait permis aux différents pays de prendre des décisions adaptées plus précocement. De ce fait l’ampleur de l’épidémie aurait certainement été tout...

Le dynamisme de Tawaka

Tawaka continue à faire preuve de son dynamisme. La présence de nombreux adhérents à l’assemblée générale du 6 avril en est la concrétisation. Le grand succès de la soirée musicale du 30 novembre 2018, en réunissant près de 200 personnes, en est aussi le témoin. Tawaka a su pérenniser, depuis 2013, le soutien de bailleurs tels que la Région Centre-Val de Loire pour le projet de lutte contre le VIH/SIDA et l’Hépatite B mené au CMS Saint-Luc de Tchannadè ainsi que  la Fondation Pierre Fabre qui soutient le programme dermatologie dans ce même CMS depuis 2015. Mais Tawaka a aussi élargi la base de ses financeurs.

Naissance du site Tawaka

Fréquemment on nous posait la question : « Vous avez un site Tawaka ? » Désormais c’est (enfin) chose faite ! Dix ans après la première réunion qui a conduit à la création de notre association, le site Tawaka voit le jour !